Nous sommes le Lun 10 Déc 2018 00:26

Le GR20 en 3 jours pour Vic

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2435
Inscription: Dim 28 Sep 2014 16:14

Le GR20 en 3 jours pour Vic

Message par Pierre-K » Ven 20 Juil 2018 12:52

Le Gr20 en 3 Jours pour Vic- CR

Cette idée m’est venue en février de cette année, alors qu’on était entrain d’organiser le gr20 pour le club ; pourquoi pas en profiter pour réaliser un GR20 « durçi » en récoltant des fonds pour une bonne cause ?
J’ai alors, tout naturellement pensé à cette adorable petite blonde de 5 ans, Vic, aveugle depuis sa naissance.
Le projet était né : Tenter de réaliser le Gr20 en 3 jours et verser la somme à l’Association « les Yeux de Vic », association qui aide ces enfants aveugles et leurs familles.
La date était choisie pour coïncider avec le Restonica Trail, on pourra encourager les copains ! Ca se passera les 6,7 et 8 juillet, avec… ? Minas…et …ben Minas !
Y a pas foule pour être assez barge pour se lancer dans ce truc de fou !

Jour 1 : Calenzana- vergio : 53km et 5000 md+

Après une courte nuit de sommeil à Calenzana (appart au cendre du village juste au dessus du Bar « le Pichou » !!...pas une super idéee ! Les Corses se couchent tard, très tard… !), nous voila au départ de ce fameux sentier, le « Géère Vingt », plus dur sentier du MOONDE !
Pour pouvoir boucler ce parcours de 190 km et 13500 md+ en 3 jours, il faut être minuté ; et tenir un carnet de route (au moins dans sa tête !) ; objectif du jour : atteindre le gite de Vergio (soit 5 étapes et demi !) : 53km et 5000 md+ !
J’ai bien briefé Minas sur le rythme qu’on prendra (en gros un rythme d’Ultra Trail de 140 km) ; il faut qu’on arrive à Vergio en 15h maxi ! …pour avoir le temps de se reposer avant le lendemain.
On attaque donc sur un rythme régulier de marche rapide (dans les montées) et course tranquille (en descente et plat) ; très peu de pauses…juste quelques photos au sommets des ascensions ou aux refuges. On franchit le 1er col en 1h30, le jour se lève, c’est tout simplement magique ! la baie de Calvi qu’on aperçoit une dernière fois, avant de s’enfoncer un peu plus dans cette montagne Corse.
IMG_0116.jpeg
IMG_0116.jpeg (1018.83 Kio) Vu 582 fois


On repart sur le 1er refuge du Gr20, le refuge d’Ortu, on y arrive en 2h35 ! Je sais que c’est un bon temps ! Même si on est en mode « économie d’énergie » ! On croise quelques randonneurs, dans le sens Sud Nord, qui eux finissent leur périple, et on commence aussi à doubler d’autres randonneurs qui eux viennent de démarrer leur journée, il est 7h15 ! …Bande de Fainéants !!
On reconnait un groupe de Belges (à leur accent !!), on ne sait encore pas qu’on va les éliminer en demi !!...en attendant, en Trail aussi, on les domine !...on les dépasse rapidement !
Et là, commence vraiment le GR20 ! les vraies montées dans la caillasse ! Des pentes à 40% sur des blocs ! Le talon ne se pose quasi jamais au sol ! On prend 500 m très rapidement ! En crête, je montre à Minas les à pic ! Plus de 800 m de falaises !
On continue dans les gros blocs notre ascension, puis on bascule de l’autre côté ; plus technique que ça y a pas ! On « met souvent les mains », escalade, marche rapide, désescalade,…enchainement usant ! Attention de ne pas s’emballer !
On arrive à Bocca (col en Corse !) Innominata, 1986m.
IMG_0141 (1).jpeg
IMG_0141 (1).jpeg (810.31 Kio) Vu 582 fois


Maintenant c’est la longue descente très cassante dans les pierriers, qui nous attend pour arriver au refuge de Carrozzu ! 5h05 qu’on est parti ! On est toujours sur un très bon rythme !
Petite pause de 15min ! « Coca- Café » ! ça sera le hit de ce Gr !! On discute un peu avec Pierrot, le gardien du Refuge, qui voit nos magnifiques t-shirts roses fluo, floqués pour l’occasion ! Il nous tire son chapeau, MAIS il nous conseille de faire tirer un peu loin notre journée en allant aux Bergeries de Vaccaghja (2h de plus que prévu !) Hummm ! Bon, on verra !
Du coup, on ne s’attarde pas trop, c’est reparti direction Asco ! Une des plus dures ascensions du GR, la montée à Bocca A Muvrella ! +700 m sur des dalles hyper raides ! C’est 10h ! Mais une bonne partie de l’ascension se fait à l’ombre des falaises ; le paysage est complètement fou ! On est au milieu de nulle part, entouré de montagnes rocailleuses quasi verticales, et au milieu de ça, vous voyez toujours, une petite brèche tout en haut ! C’est là où on va ! LE Col !
On ne s’affole pas, on monte en un peu plus d’1h, après avoir doublé quelques randonneurs, un peu entamés…
Au sommet, on aperçoit le Monte Cintu, sommet de la Corse, inondé de soleil ! Là aussi, le spectacle est de taille ! Petite pause photo, on mange quelques fruits secs (jusqu’à présent, on marche aux gels Mule Bar, Pulpe de fruit et fruits secs !) et on entame la descente bien raide vers Asco, -600m ! Ca se passe plutôt bien, on saute d’un bloc à l’autre, mais arrivé vers Asco, je me tors bêtement la cheville ! On repart doucement, ça semble aller ! On arrive au refuge, pour une bonne pause de 15min ! Echange avec le jeune gardien du refuge, très sympa, qui nous conseille un peu après nous avoir félicités pour notre chrono ! 7h30 pour faire ces 3 premières étapes ! Il est 12h15, un gros morceau nous attend ! La montée à la pointe des Eboulis, ou crête du Cintu ! 1200 m d+ bien raides, dans le technique ! Une vraie tuerie ! Là, je vais prendre un bon coup de bambou derrière la tête ! Un bon vieux coup de chaleur comme on les aime ! Plus rien dans les jambes, plus aucun aliment qui passe, envie de vomir, bref ! classique ! je sors mes bâtons ! On se fait une petite pause au milieu de la montée, à l’ombre d’un gros bloc. Il n’y a pas grand-chose à faire dans ces cas là ! On baisse le rythme, on se rafraichit dès qu’on croise le moindre cours d’eau et on attend que ça passe…je suis tellement dans le dur, qu’on se fait une 2ème pause avant le sommet ! Des nuages sont arrivés, mais la fatigue est toujours là… On atteint enfin le sommet 2h15 après être parti d’Asco ! on se faisait presque doubler par des randonneurs !!

IMG_0149 (1).jpeg
IMG_0149 (1).jpeg (648.83 Kio) Vu 582 fois


Au sommet, on se fait notre pause repas de la journée ; sandwich pain de mie complet- Tarama, qui a du mal à passer…Puis on repart, bien obligé ! vers le Col de Crucetta, très difficilement ! Là on rejoint les derniers coureurs de l’Ultra Trail di Corsica (110km) ; ils ne sont qu’à leur 40ème km et ils sont déjà tous brûlés ! On commence à les reprendre, tout doucement ; je leur parle pour les rassurer un peu et les encourager !
On retrouve ici notre amie Françoise Papazian, la mamie de Vic, qui a l’air encore en forme ! Elle blague, tranquille ! On immortalise l’instant par une belle photo avec Chris !

IMG_0150.jpeg
IMG_0150.jpeg (1.11 Mio) Vu 582 fois


et on repart vers la bergerie de Ballonne, ou notre pause, Coca café nous atteint ! le Refuge est plein de monde, Gros silence ! Ah mince ! Il est 16h passé et le quart de finale France Uruguay a commencé ! On ne se laisse pas perturber, on reste à l’extérieur pendant notre pause, on refait notre plein d’eau et on repart sur un petit rythme ; il nous reste encore l’ascension du Col de Foggiale, 600 m d+ assez raides !C’est la dernière difficulté de la journée ! On double de plus en plus de coureurs de l’UTC ; dans cette ascension, je me refais un semblant de forme sur la fin.
On double un coureur belge, qui nous apprend que la France a gagné son match ! je lui réponds, gentiment, « commente ça ?? tu fais un Ultra Trail et en même temps tu vas sur le net ?? Mais t’es un fou toi !! » ; Allez, on ne l’embête pas plus et on atteint le sommet pour y faire une petite pause photo (dans le brouillard !!). C’est 18h ! Il nous reste encore 11 km pour atteindre le Gite de Vergio ! On n’aura pas le temps d’aller plus loin pour aujourd’hui ! Ca sera déjà pas mal vu notre grand coup de fatigue de la mi-journée ! On boucle cette fin d’étape en 1h15, en arrivant au gite de Vergio à 19h15 ! 14h53 d’effort ! On est cuit ! Mais pas d’inquiétude, le moral est toujours là ! Après une bonne douche chaude, quelques pietra bien fraiches, un bon repas au resto et une bonne nuit (de 5h !) on sera frais !

IMG_0162.jpeg
IMG_0162.jpeg (850.05 Kio) Vu 582 fois


Jour 2 : Vergio- Capanelle : 61 km et 4500 md+

4h10, j’ai les yeux grands ouverts ! Je réveille doucement Minas, on prend nos affaires et on sort du dortoir pour aller rejoindre la petite cuisine extérieure…avec nos vestes étanches, car il ne fait pas chaud… 5h15, Après un petit déjeuner, assez léger (café, tranche de pain, un peu de spordej et quelques fruits secs), on démarre sur le sentier qui part dans la forêt de Vergio, assez roulant et sans trop de difficultés. On a un petit rythme tranquille, il fait encore nuit ! On arrive aux abords du Col San Petru (le bien nommé ?), le jour s’est levé ! On est seuls au monde ! C’est magnifique, on aperçoit derrière nous, tout le chemin parcouru la veille…impressionnant !

IMG_0166.jpeg
IMG_0166.jpeg (789.43 Kio) Vu 582 fois


On enchaine course et marche, pour contourner cette ligne de crête qui plonge vers Ninu. ON rejoint ici le tracé de la Restonica Trail (69km !), en avance sur les 1ers coureurs ! Il est environ 7h15, les 1ers n’arriveront que dans 1h ! On pense aux potos du club, Jean et Claudius engagés sur la course ! On est sur qu’ils feront briller nos couleurs !
On passe par la tente du ravitaillement de la course, qui commence à s’installer ! ON y retrouve Hercule, un ami corse d’Antranik, que nous avons croisé la veille ! Il a abandonné l’UTC et a passé la nuit ici, au chaud ! Il va rentrer à Corté en marchant, et en coupant un peu…
On repart en trottinant ! Il faut en profiter ! Même si nos jambes sont bien lourdes de la veille, c’est quasiment la seule portion plate du GR20 ! On arrive sur un photographe de la course, qui se met à nous « shooter » ! « Hola ! on ne fait pas la course ! juste le Gr20 en 3 jours l’ami ! »
« Oui ! je sais bien ! Pierre ! »
C’est Antho Phili, une connaissance Corse des réseaux sociaux ! Il en profite pour nous prendre quelques magnifiques clichés !
Cette partie plutôt roulante, me semble longue…on arrive aux bergeries de Vaccaghja, les fameuses, puis au refuge de Manganu, où on loge d’habitude quand on fait le gr en 5 jours !
Refuge, très sympa, mais bon, il ne faut pas trop les brusquer…
On demande au gardien si c’est possible d’avoir café et coca ?
« Attendez les gars, je termine mon déjeuner et c’est bon ! »
…je vous l’avais bien dit, il ne faut pas être pressé…
On en profite pour recharger en eau à la source ! Des randonneurs ne sont pas encore partis ! Il est 8h15 !
Après avoir enfin pu apprécié notre bon café chaud (accompagné de quelques fruits secs) et d’un coca, on entame l’ascension de la Bocca Alle Porte, 750 md+ bien raides dans les blocs !
On a retrouvé nos jambes et on monte sur un bon rythme, et on avale tour à tour, randonneurs, ou autres pseudo traileurs ; on arrive au sommet, en un peu plus d’1h ! Petite photo !

IMG_0170.jpeg
IMG_0170.jpeg (2.34 Mio) Vu 582 fois


On bascule maintenant de l’autre côté, avec vue à couper le souffle sur les lacs, Melu et Capitellu ! le GR est ici très technique et cassant ! On contourne ces lacs par une ligne de crête, en passant par la fameuse « Brèche de Capitellu » ! ON croise beaucoup de randonneurs du GR20 mais surtouts des supporters corses venus encourager les coureurs de la course ! Ils nous félicitent au passage !
On quitte maintenant le tracé de la Restonica et on s’oriente toujours vers le Sud ! Bocca Muzzela ! en ayant traversé un bon nombre de névés ! 1ère fois que j’en vois autant en cette saison !
Après ce col, s’ouvre maintenant devant nous, la ligne de crête passant par la Pointe des Pinzi Gorbini et qui vous nous emmenés, tout doucement vers le Col de Vizzavona !

IMG_0174.jpeg
IMG_0174.jpeg (2.03 Mio) Vu 582 fois


On a quitté le Gr20 et pris ici l’ancien tracé, qui évite le refuge de Petra Piana, sans intérêt, et fait gagner un peu de temps…si on n’a pas peur du technique ! En effet, les 500 m de descente quasi hors sentiers, pour arriver à Bocca Oreccia, sont usant et casse des fibres ! On fait un petit détour au refuge de l’Onda, pour recharger en eau et faire une petite pause ! Il est 13h et il fait très chaud…
Après une bonne pause, quelques mots échangés avec les « tenants » du refuge, « c’est pas dur jusqu’à Vizzavona ! Moi je le fais en 2h ! » nous balance la fille du refuge !!
Je regarde Chris, je lui fais discrètement un clin d’œil !...on s’est compris ! ;-)
On entame la montée, sur un rythme assez lent, mais on ne peut faire mieux !
Comme sur tout notre périple, on reste « pas dans pas » ! pas plus de 5 m entre nous !
On arrive au sommet en 1h ! On est très entamé ! petite pause photo, au milieu des vaches, petit appel à Lulu pour lui dire qu’on sera au snack de la Cascade des Anglais dans 1h !

IMG_0177.jpeg
IMG_0177.jpeg (1.09 Mio) Vu 582 fois


et on repart…dans les dalles, très exigeantes !...Bifurcation par la gauche, remontée, au lieu de descendre tout droit dans la vallée !...Ils sont fous ! Is veulent nous tuer !
On longe maintenant la rivière, avec ses magnifiques vasques ! on a envie de s’y arrêter se tremper ! Mais on n’a pas le temps ! Pas grave Minas ! On y reviendra pour faire du tourisme !
Les appuis commencent à faire vraiment mal, surtout mon orteil blessé (lors de la dernière sortie sainte Baume !!).
On arrive quand même, enfin, à la Cascade des Anglais et je vois Lucy et mon petit trésor, Salomé !
En plus de ça, il ya Lucas, qui est venu nous faire un petit coucou ! Ca fait plaisir !
On prend une bonne pause, d’environ 30 min ! On en a bien besoin !
Petit panini fromage (surtout pas de charcuterie Corse Pitié ! ça donne trop soif !!), café, coca,…bref, c’est le luxe !
On fait une petite photo et on reprend la direction du Col de Vizzavona, en ayant quitté le Gr…

Il est environ 16h15, il nous reste environ 15 km jusqu’au Gite de Capanelle ou doit dormir ! c’est jouable !...sauf qu’après la traversée de la route de Vizzavona, je commence à « tergiverser »…
On doit prendre l’ancien tracé du Gr20 pour éviter de redescendre jusqu’à la gare de Vizzavona et gagner un peu de temps…
On part donc, sur un sentier jaune, en direction de « la femme perdue » !...en attendant bientôt… « les hommes perdus » !!
Après 30 minutes d’ascension en plein forêt, on arrive sur un croisement ! et un panneau cassé, tombé au sol !
Un sentier jaune descend vers la gauche et un autre monte tout droit ! Que faire ?
Je me dis, bêtement, qu’il vaut mieux continuer à monter et on part tout droit !
La pente se raidit ! je sais très bien qu’on n’est pas sur le bon chemin…mais je pense qu’on va bientôt retrouver ce satané Gr !
Mais non ! On arrive maintenant sur une magnifique crête ! on verra plus tard qu’il s’agit que la crete de la Punta Del l’Oriente !!...Du coup, beaucoup de déniv en plus ! On est à quasiment à 2000m, alors que le Gr ne dépassait pas 1650m ! Le problème maintenant c’est qu’on est complètement perdu !
L’heure tourne, il est 18h !
J’envoie un sms à Lucy ! « A l’aide ! on est perdu !! » « Punta Di Zorbi, tu connais ? »
Bref, rien pour la rassurer ! Inévitablement elle rappelle dans la foulée !
Le réseau est très faible, voire nul ! je comprends qu’on s’est complètement trompé ! on est beaucoup, beaucoup trop à l’Ouest ! Que faire maintenant ? Je propose à Minas de rester sur cette crête, souvent, hors sentier, parfois dangereux…et de la suivre vers l’Est en espérant tomber sur le gr et le fameux Bocca Palmentu !
Il n’est pas d’accord, il est furieux ! Il serait plus d’avis de couper vers le Sud à vue d’œil pour se rediriger vers le gite de Capanelle…
Ca me semble quand même beaucoup plus aléatoire, et dangereux…
Même si je ne suis pas très fier de ma grosse boulette de débutant, je réussi quand même à lui faire entendre raison…
On réussit tout de même à progresser en suivant cette crête, en passant un col, puis un autre, et arriver enfin au « bon col » ! Bocca Palmentu !
« Putain de Gr ! » lache Chris !
Bon, il est maintenant, 19h15 ! Allez, on a du perdre 2 bonnes heures ! …du coup de la fatigue accumulée, pour rien !...et forcément une nuit plus courte qui se dessine…
Allez, me sentant coupable, je serre les dents, et je repars en petites foulées sur le faux plat descendant, qui part vers le Sud ! Il reste 11km jusqu’au gite de Capanelle ! On est attendu vers 19h30…On y arrivera à 20h45 !
On a mis 1h30 pour avaler cette partie !...au mental !
Lorsqu’on fait irruption au gite, tout le monde est en plein repas, et visionnage de Croatie-Russie (pour les touristes) et apéros pour les Corses !
« Oh les gars ?! d’où venez comme ça ?? »
« ben, de Vergio ! « « Mais on s’est trompé après Vizzavona ! Sinon, on serait arrivés beaucoup plus tôt ! »
Grands éclats de rire !! Ils ne nous croient pas !
Allez, c’est pas grave ! on a limité la casse ! une bonne douche, un bon repas, pris avec un couple de français très sympa, et on va rejoindre nos lits !
Il est 23h ! le réveil est mis à 4h30 ! …pour récupérer un peu plus…

Jour 3 : Capanelle- Conca : 74km et 3700 md+

Après une très mauvaise nuit (presque pas fermé l’œil…), un petit dej très light ingurgité rapidement dans notre chambre, nous voilà partis à 5h15 en direction du Sud, et de Conca ou on devrait arriver en soirée…
Le programme de la journée est très lourd ! Capanelle- Conca ce n’est pas moins que les 2 dernière étapes du Gr20 en 5 jours !
Allez ! Pour l’instant, on n’y pense pas ! Le moral est revenu grâce aux vidéos que nous a envoyé le papa de Vic, pour nous encourager ! Ca vous rebooste un homme ça !!
On est donc parti sur une portion pas trop dure, assez roulante, entre Capanelle et Verde, environ 12km et 500 md+ ; on met plus que prévu ! 2h pour arriver au Gite du Col !...les organismes sont fatigués et on a de plus en plus de mal sur les parties roulantes…surtout moi !
On fait une bonne pause au Gite, pour un bon petit dej (le 2ème de la journée) sur la terrasse !
et ça repart !...ascension de 650m avant d’arrivée au Refuge de Prati ! on est bien ! on arrive au refuge en petites foulées, le gardien nous le dira même : « ah ! vous etes bien les gars ! Vous allez y arriver à Conca ! »
Que Dieu l’entende !
On faite une 2ème pause au refuge de Prati, toujours magnifique, dans ce pré avec les chevaux ! et on est reparti vers Usciulu ! je sais que cette partie sera beaucoup plus dure !
Mais on est dans un bon moment !

IMG_0179.jpeg
IMG_0179.jpeg (1.05 Mio) Vu 582 fois


On progresse sur un bon rythme, en marchant vite dans les montées, et en trottinant dans les descentes.
La dernière ascension est terrible ! 500m d+ bien raides, d’abord dans les blocs, puis en crêtes, pour arriver au sommet Monte Furmicula ! Superbe point de vue sur tout le Sud de la Corse !
Et là, surprise ! On y retrouve des amis ! Fred et Irene, avec un pote à eux Jean-Marc, ils se font leur sortie du dimanche ! Ca me fait super plaisir de les retrouver ! On fait un bout de chemin ensemble jusqu’au refuge d’Usciulu ! Il est 12h15 !

IMG_0212.jpeg
IMG_0212.jpeg (380.67 Kio) Vu 582 fois


Après une petite pause, coca- café, en essayant d’éviter le gardien chez qui on a été très mal reçu l’été dernier…, on repart sur la crête qui nous emmène sur le plateau du Coccionne.
On y quitte à cet endroit là, le nouveau tracé du Gr20 qui part à droite, pour rester sur l’ancien tracé.
Je sens que Minas grince un peu des dents, en pensant à ma boulette de la veille…
Je n’ai pas intérêt à me planter sur ce coup !
On est en plein après-midi, il est 14h30, et il fait très chaud ! on fait beaucoup de pause dès qu’on traverse un ruisseau pour se rafraichir ! Dans un, on rentre carrément entièrement dans l’eau…bien fraiche ! Un régal !
On arrive progressivement vers l’ascension du Mont Incudine, dernier grand sommet, 2150 m !
On réalise l’ascension sur un bon rythme, 1h15 depuis la traversée de la passerelle ! On monte toujours bien !
Mais dans cette ascension, une douleur commence à apparaître ; le tendon interne de ma cheville à chaque pas ! J’ai envie de m’arrêter pour desserrer le laçage et soulager un peu, mais je préfère rejoindre le sommet. Erreur ! J’arrive au sommet, la douleur y est plus vive !
On est dans les nuages ! Il est 15h56 ! …et je me demande comment je vais faire pour arriver à Conca ce soir…

IMG_0189.jpeg
IMG_0189.jpeg (653.01 Kio) Vu 582 fois


Après une courte pause, on repart ; je boite ! A chaque appui sur le pied droit, une douleur !...que je n’arrive pas à soulager.
La terrible descente vers le Refuge d’Asinau ne va rien faire pour arranger les choses…600 md- sur les dalles ! tous les appuis se font en force ! J’essaie de soulager au maximum sur le pied gauche…sans me casser la gueule !
On arrive enfin, au refuge d’Asinau ! J’en ai plein les Saucony ! Il doit être environ 16h45 ! Les randonneurs sont là, ils ont terminé leur journée ! Pour nous, la route est encore longue…
On fait une bonne pause ! boissons, tièdes, mais sucrées !
Sandwich ? NON !! le gardien ne veut pas nous en faire ! « il est entrain de préparer le repas ! »
OK OK ! « Ne jamais contrarier un corse énervé » ! Dicton du jour ! Du coup, on n’a toujours pas fait de repas…
J’en profite pour me faire un bandage bien serré sur le tendon et on repart, clopin, clopant !
On a devant nous, une partie plutôt roulante, le long du torrent, avant d’aborder la variante alpine qui monte droit vers les Aiguilles de Bavella ! C’est normalement une partie qui est avalée très facilement !...mais là, ça sera beaucoup plus laborieux ! Minas m’attend ! Je m’arrête très souvent, et marche…mais je ne peux faire mieux !
A un moment, je lui lâche : « t’as l’air bien toi ! Au moins un qui pourra arriver à Conca ! ».
Il réplique : « mais t’es fou ou quoi ! On arrive ensemble tous les 2 ! Même s’il faut marcher toute la fin ! » Bel esprit !
C’est vrai qu’à ce moment, l’idée d’abandonner m’a vraiment traversé l’esprit…
On arrive enfin à la variante ! je sors mes bâtons ! Attention ! ca va monter dur ! très dur !
Quasiment un 400 md+ très raide, dans la forêt, sans répit ! Mais on ne lâche rien ! Malgré la chaleur et la difficulté ! Je pense à Lucy et Salomé que je dois retrouver au col de Bavella pour une pause bien méritée, ça me requinque !
On arrive au sommet à 18h ! on prend une petite photo et on se pose un peu à l’ombre d’un rocher !

IMG_0191.jpeg
IMG_0191.jpeg (818.19 Kio) Vu 582 fois


La température commence à redescendre.
Cette partie, d’habitude très touristique est totalement déserte ! Il est trop tard !
Les Aiguilles sont maintenant à nous !
Je fais la descente dans les blocs, difficilement en m’appuyant sur mes leki.
Je m’aperçois que j’arrive de nouveau à trottiner ! L’espoir de pouvoir terminer l’étape renait !
On passe par la main courante, sans souci ! et je me rappelle de l’année passé, où avait été obligé de porter un épagneul breton sur ce passage technique !...le chien nous ayant suivi de Usciulu à Conca, sur 48km !
Mais cette année, ça serait plutôt moi, le chien blessé…et je m’accroche pour pouvoir boucler ce projet fou !
On arrive enfin à la grosse descente technique vers le Col de Bavella.
Même constat ! D’habitude, je saute d’un bloc à l’autre et avale cette partie…ben ! pas là !
Il faut juste, ne pas être pressé…
Il est 19h et on arrive enfin au Col de Bavella !
…et on tombe sur notre petite troupe de supporters ! …Lucy, Salomé, et les Papazian ! Françoise et Antranik, qui sont descendus dans le Sud après la Restonica ! Que demander de plus ?

IMG_0102.jpg
IMG_0102.jpg (352.18 Kio) Vu 582 fois


La chaleur étouffante de la journée a laissé place à la fraicheur bien agréable du soir ; on en profite pour s’installer à la terrasse du Resto du Col, et on commande…des sandwichs corses et 2 grands coca bien frais !
On est bien ! On prend du bon temps ! Ce n’est pas une compet que diable !!
J’ai du mal à avaler le jambon corse, beaucoup trop dur à mâcher…le fromage, un peu sec, passe difficilement…du coup, le repas sera light, qu’importe ! On se rattrapera à Conca !
« Alors, à quelle heure vous pensez arriver à Conca ? » la question qui tue !
J’assure en répondant : « maximum 23h » Il est 19h30 ! je me dis que 18km et 800 md+, en 3h30 ça devrait le faire…
On repart, tranquillement en alternant marche et trottinage pénible…on a 5km avant d’arriver au dernier refuge du Gr, le refuge de Paliri !
On refuge au refuge en 45min, et on fait encore une pause de 15min (c’est dire le niveau de fatigue…) ; coca café !!...assis sur des roches, on contemple le coucher de soleil sur les sommets du Sud Est Corse ! C’est magnifique ! la terrasse du refuge est pleine, et les randonneurs sont quasi tous au digeo ! Myrthe pour tout le monde !...Bon, nous, on attendra un peu !
Ces 13 derniers km vont nous sembler très longs ! Quasiment 3h ! La nuit est arrivée, et la progression est beaucoup plus lente.
Les portions descendantes sont très dures ; j’ai la plante des pieds qui fait mal, les muscles usés par toutes ces « retenues » et ce travail de la voute plantaire… « ferme ta gueule et serre les dents ! »
Mon Gps s’est arreté ; je demande toutes les 5 minutes le kilométrage à Minas !
« Combien ça fait ? » « Allez ! Il reste plus que 6km ! »
et on dirait que plus on se rapproche de l’arrivée, moins les km défilent…
Je guette, désespérément le passage du dernier col ! Bocca d’Usciolou ! Rien à voir avec le refuge du même nom…
Je fais une fausse joie à Chris ! « on y est ! C’est la dernière descente ! » croyant reconnaitre l’endroit, avec la marque du Gr20 sur la falaise…
mais de l’autre côté, point de descente finale ! ça remonte et continue sur un bout de plat !
J’avoue : « Euh, en fait, c’est pas la dernière… »
« C’est bon, j’avais compris… »
Encore lucide le bougre !
Ahh ! Cette fois-ci on y est ! une fente dans la paroie, la marque du Gr20 ! ROUGE ET BLANC ! une dernière fois ! (à savoir combien de fois on les a croisées ces 2 bandes de couleurs ??
Mais maintenant, on y est ! on EST dans la dernière descente ! technique forcément !...on finit en beauté ! Chris n’a plus de lumière ! Plus de batterie ! la mienne est toujours vaillante ! (je ne citerai pas de marques…) !
Je guette les cris de nos supporters qui doivent être en bas à côté de la fontaine d’arrivée !
Là aussi, ça semble interminable !...et au détour d’un dernier virage, après un dernier saut avec réception sur les bâtons, on arrive enfin à la fontaine !...quelques mètres plus loin, nos groupies nous accueillent !
Il est 23h30 ! Nous voulions arriver avant minuit ! Contrat rempli !
LE GR 20 EN 3 JOURS (pour Vic !) EST REUSSI !

IMG_0195.jpeg
IMG_0195.jpeg (1.59 Mio) Vu 582 fois

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1757
Inscription: Mar 10 Fév 2015 18:31
Localisation: nans les pins

Re: Le GR20 en 3 jours pour Vic

Message par Christophe » Ven 20 Juil 2018 22:38

C'est exactement ça !
Très beau récit, tu m'as fait revivre cette formidable aventure ,Et suis très très fier d'avoir pu la partager avec toi ;)
Une proposition, un défi de fou :
Partager notre passion (courir), pour une admirable cause (les yeux de Vic ),sur un sentier le GR20 (Corse),Un des plus dur d'Europe en 3 jours :shock: mais il fallait être normal pour refusé ça ! :lol:, et quel BEAU DEFI .
Il est vrai que quand nous nous sommes perdus :evil: ,fallait mieux pas être dans ma tête !!, mais voilà ça fait partie du jeu et de l'aventure ,Après faut assumer et c'est ce que tu as fait ( ta tournée de binouzes au refuge :lol: ), mais ça n'auras comme seul conséquence (mise à par les 2 h de jardinage) que de renforcer encore plus notre amitié et solidarité :) .Quand nous avons rencontrés le troupeaux de chèvres qui nous regardés toutes :shock: !! Elles ont dues ce dire "regardés ces 2 sguegs qui se sont perdu " :lol: :lol: ,moment de rigolade dans notre malheur ! :mrgreen:
Mais Merci, Merci à Vic qui avait sans aucun doute une immense confiance à notre réussite ,qui par son message au 2eme soirs nous a reboostes même avec des quadris explosés,à Lucy de son soutien, encouragements et des infos tout au long de cette épopée, aux grands parents les Papazian Françoise et Antranik aux coeur gigantesques et à tous ceux et celles qui nous ont encouragés pendant ces 3 jours ;)
Que dire de plus, Paysage sublime, moment inoubliable en tout !! ;), un OFF de feu de dieu !!!!!!!!!!!!
.......que sera le prochain................. :?: :lol:
Fichiers joints
20180708_055106.jpg
20180708_055106.jpg (1.92 Mio) Vu 549 fois

 
Messages: 90
Inscription: Sam 15 Avr 2017 19:06

Re: Le GR20 en 3 jours pour Vic

Message par jean M3 » Sam 21 Juil 2018 15:19

J'avoue que j'ai souvent pensé à ce périple mais pas assez de certitude, cela ne fait que reconnaître encore plus fort votre exploit. On ne connais que ce qu'on a vécu et là c'est un BIG BRAVO à Pierre et Christophe. Je crois vous comprendre dans vos moments de douleur, de fatigue ou d'euphorie. Les paysages sont beaux, OUI... si on a le temps d'admirer mais à ce rythme, peu de repos. Tous mes félicitations autant physiques que mentales, morales; BRAVO


Retourner vers OFF

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité